5 PILIERS DE VOTRE REMISE EN SANTE

Découvrez la stratégie S.O.V.I.T.A.L.

Il suffit d’une pièce manquante dans cette approche, et vous pouvez vous retrouver coincé dans des troubles de santé chronique, et un état d’épuisement avancé ! Or peu de professionnels de santé et de thérapeutes ciblent toutes ces causes fondamentales de déséquilibre du corps. C’est pourquoi, notre approche est différente et se veut la plus complète possible.

Mais regardons en détail ce que cela signifie :


« VISION ALIGNÉE »

Sans vision claire et en accord avec vos valeurs les plus profondes, vous serez vite découragé et n’aurez pas la force de faire face aux différents changements que demandent une remise en santé de votre corps. Sachez que si vous avez des troubles de santé aujourd’hui, c’est que des changements de mode de vie sont nécessaires, et que des soins peuvent être indispensables à lever les obstacles à la capacité d’auto-guérison de votre corps. Or tout changement entraîne son lot de doutes, de peurs et de pensées négatives, car votre cerveau n’est pas habitué à explorer ces nouveaux chemins, et par mesure de survie et de défense, mettra votre esprit en confusion. C’est pourquoi votre état d’esprit aura un impact significatif sur votre motivation et votre confiance dans les capacités de votre corps à se régénérer. Ne vous auto-sabotez pas ! Faire de votre mental un allié de vos objectifs de remise en santé est un facteur déterminant de votre réussite.

« Méfie-toi des pensées négatives, car elles s’attaquent au corps et à l’esprit. Elles sont les premiers symptômes du mal. Guéris ton esprit si tu veux guérir ton corps. » – Dugpa Rimpoché


« INFECTIONS RÉDUITES »

Nous ne vivons pas seul à l’intérieur de notre corps ! Cela peut paraître choquant, mais pourtant, nous savons aujourd’hui que nous sommes habités par 10 fois plus de micro-organismes dans notre corps que le nombre de nos propres cellules. Depuis peu, le monde médical moderne étudie activement ces micro-organismes : ceux de notre intestin, appelés « microbiote » ou « flore intestinale », mais aussi ceux de notre peau, de notre bouche… Ces micro-organismes ont un impact de tout instant sur notre santé. En effet, ils vivent en nous, et se nourrissent de notre propre nourriture et de nos déchets. Ils produisent aussi leurs propres molécules (gazs, nutriments et toxiques) qui sont partiellement assimilés et circulants dans notre corps. Ces molécules influencent positivement ou négativement notre état de santé. Je ne parle pas ici des infections aiguës qui nous font aller chez le médecin quand nous avons de la fièvre, non je parle ici des infections chroniques que nous portons en nous et qui sont tolérée par notre système immunitaire, par défaillance de celui-ci, et par acceptation. Pour votre remise en santé, nous devrons vérifier votre niveau infectieux chronique, et la compétence de votre immunité. Il pourra s’avérer indispensable de réduire des infections type virales, bactériennes, fongiques (candida) et parasitaires, qu’elles soient dans votre intestin ou dans votre corps. Sachez que de tout temps, les médecines traditionnelles, dont la naturopathie, ont toujours cherché à rétablir l’équilibre et la qualité de la flore intestinale, et que nous avons une expertise dans ce domine depuis toujours.

« Toute maladie commence dans l’intestin » – Hippocrate ; « L’homme sage est celui qui va bien de l’intestin » – Bouddha


« TOXIQUES ÉLIMINÉS »

Nous vivons à une époque qui connait un nouvel enjeu mondial : la répartition des polluants dans notre environnement ! Ces polluants viennent de l’ère industrielle par l’usage des hydro-carburants et le développement des molécules chimiques de synthèse. La chimie a donc envahi notre quotidien comme dans le bâtiment, la médecine, l’agriculture… et nous en avons vu, dans un premier temps, des bénéfices de facilité, d’efficacité, de confort, sans en mesurer ses limites aujourd’hui inquiétantes. Ces molécules sont en majorité difficilement dégradables dans l’environnement car elles ne répondent pas aux structures moléculaires existant dans la nature, et cette même Nature n’est pas équipée pour bien neutraliser et recycler ces éléments. Alors elles s’accumulent dans la chaîne alimentaire, et dans nos tissus, jusqu’à un point de déséquilibre de nos systèmes de régulation corporelle. Ne pas introduire de nouveaux polluants dans votre corps est une chose, en faire sortir ce que vous avez accumulé durant votre vie en est une autre. Certains d’entre nous seront concernés par une accumulation toxique depuis leurs parents et grands-parents (démarrant aux années 40). Dans la notion de toxémie, il y a également les toxiques produits par notre microbiote intestinal si celui-ci est de mauvaise qualité. Un corps ayant de nombreux toxiques accumulés fonctionnera moins bien, et de ce fait même, devient à son tour un terrain propice au développement de micro-organismes pathogènes.

« Claude Bernard avait raison, le microbe n’est rien (i.e. les infections aigues), le terrain est tout (i.e. les carences, les toxiques et infections chroniques…) » – Pasteur


« ALIMENTS ADAPTÉS »

Notre alimentation a énormément évolué ces dernières décennies. Nous sommes passés d’une alimentation de proximité, non stérilisée, traditionnelle, à une agro-industrie proposant de nouvelles textures, de nouveaux goûts, avec des produits parfois exotiques et qui se conservent longtemps. Du mode de production, à la conservation, en passant par la sélection des plantes et leurs transformations, nous n’avons jamais connu autant de diversité de pratiques, ni autant de choix ! Oui mais alors que nous avons amélioré l’aspect sanitaire de nombreux aliments, nous en avons aussi détérioré certaines qualités indispensables à la santé. De plus, certains aliments, à force d’avoir été travaillés et sélectionnés, deviennent allergisants. Nous vivons un effet boomrang dans notre assiette : après avoir découvert une assiette plus riche en diversité, nous nous retrouvons a devoir limiter ces mêmes aliments pour notre bonne santé, et nous découvrons qu’ils peuvent être « vides » d’un point de vue micro-nutritionnel. Comment s’y retrouver ? Et surtout, comment trouver l’alimentation qui me convient, et comment augmenter mes capacités à digérer si elles ont été affaiblies ?

« La majorité des gens ignorent gaiement les effets éventuellement désastreux que peut avoir leur nourriture parce qu’il n’y a pas d’effets immédiats » – Howard Straus ; « Tout est poison, rien n’est poison, seule la dose compte » – Paracelsce


« LIMBIQUE ÉQUILIBRÉ »

Le système limbique correspond à une zone du cerveau qui emmagasine nos émotions. Il joue un rôle central dans nos comportements, et dans la formation de la mémoire. Comme vous le savez surement, nous sommes d’abord un être émotionnel. Nos choix sont majoritairement fait en fonction du plaisir, de la joie, de la peur, de la colère… que nous portons en nous. Ces émotions vont nourrir nos pensées et donc nos actes, et peuvent rapidement saboter notre énergie, notre motivation et notre confiance en nous. Quelque soit notre vécu, il est possible de lever des blocages émotionnels qui nous enferment dans des schémas répétitifs de pensées et d’actions. Assumer et être fier de soi et de ses choix… Savoir prendre soin de soi sans culpabilité… Ne pas être anxieux et bien gérer ses priorités sans stress… Est-ce que cela sonne vrai pour vous ? Si votre réponse est négative, alors nous pourrons voir ensemble comment réduire progressivement votre stress émotionnel et relationnel pour pouvoir reprendre pleinement possession de vos capacités mentales, hormonales et immunitaires.

« J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé » – Voltaire ; « La plus perdue de toutes les journées est celle où l’on n’a pas ri » – Sébastien Chamfort

Une stratégie qui vous parle ?